Nos petites galères

Quand on n’a plus envie de rien…

   Salut à tous ! Comme promis, aujourd’hui, l’article portera sur quelque chose… De nul, vraiment. On ne souhaite jamais que ça nous arrive mais cela finit toujours par arriver, et au moment où il ne faut pas. Et ça nous bouffe, vraiment. Mesdames et messieurs, je vous présente le symptôme de l’absence de motivation.

  • Globalement, qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que ça implique ? 

   L’absence de motivation, comme son nom l’indique, signifie que toute notre motivation à effectuer des choses qui nous plaisent, dans lesquelles on aime s’investir, disparaît (Captain Obvious a encore frappé).

   Ainsi, on peut perdre la motivation de bosser, mettant ainsi en danger sa réussite scolaire/professionnelle, ou alors ne plus avoir envie de s’investir dans des projets qu’on avait pourtant mis en place pour des raisons X ou Y.

   Et pour les blogueurs, nous avons donc cette « passion » du blogging, d’écrire, qui disparaît. Inutile de le nier, combien de blogs avons-nous vus fermer car leurs auteurs se rendaient compte qu’ils n’avaient plus cette flamme du début qui les animaient ?

  • Et quel est le rapport avec moi dans tout ça ?

   Parce que c’est ce qui m’est arrivé pendant près d’un mois et demi, de début janvier jusqu’à milieu février.

   J’irai même jusqu’à dire que cette période a été introduite à partir de fin décembre, après Noël, même si je ne m’en rendais pas compte.

   Pendant quelques années, j’ai vécu dans un climat qui devenait de plus en plus instable et oppressant au fil du temps et qu’à ce moment-là, les tensions étaient à leur paroxysme.

   Heureusement, j’ai tout de même réussi à mener une vie normale en m’accrochant a certaines choses qui m’ont fait tenir bon comme ma famille, mes amis, les études et mes loisirs.

   D’ailleurs, à peine de retour de vacances qu’un grand changement s’effectuait dans ma vie, à peine deux jours plus tard. Le jour où j’ai échappé à cette atmosphère en déménageant.

   Finies les tensions et les prises de tête ! Un poids énorme s’enlevait de mes épaules ! 

   Mais cette transition n’allait pas être facile : à cause de ce déménagement, j’ai intégré en urgence l’internat de mon lycée et m’acclimater à un lieu de vie nouveau et inconnu, des règles à assimiler et des blessures à panser.

   Autant dire que dans cette tumulte émotionnelle, ma motivation pour le blog en a pris un coup. J’ai réussi à tenir mon rythme habituel de 4 jours entre deux articles au début mais ce rythme s’est vite essoufflé, si bien que du 9 au 22 janvier, rien n’est paru sur le blog.

   Et encore, j’ai eu du mal à réaliser l’article de ce premier DIY, auquel j’avais pourtant pris plaisir à réaliser.

   Par la suite, ça a été le néant pendant un mois. J’avoue avoir totalement négligé tout ce qui était en dehors du cercle social et scolaire mais surtout tous les projets concernant Chronique d’une lycéenne qui se cherche (e-book, création d’une chaîne YT, présence sur les réseaux sociaux…).

   Attention, je n’ai fait aucune dépression, rassurez-vous, je n’en suis jamais arrivée jusque là. C’est juste que tout le stress accumulé durant cette période,  en plus du Bac blanc et d’APB, n’a pas aidé à mon développement perso.

  • Et comment suis-je sortie de cette période ?

    Sans pour autant justifier cette absence (quoique… Si, en fait ,c’est un peu le but de l’article), en prenant du recul, je dirai que ce mois a été bénéfique pour moi.

   Plus encore, j’ai réalisé qu’en fait, j’avais besoin de cette pause, de cette coupure totale avec le monde du blogging.

   Dans un sens, j’avais peur que ces récents évènements n’impacte mon investissement personnel dans le blog, au moment où je commençais seulement à trouver mes marques au milieu de toutes ces blogueuses géniales.

   Mais là où ça m’a vraiment aidée, c’est que j’ai pû profiter de ce mois pour prendre du recul sur moi-même et me remettre en question. J’ai pû ainsi découvrir une personne enfouie au plus profond de moi, qui ressemblait plus à celle que je voulais être que celle que j’étais, et j’ai pû me connecter avec cette personnalité, pour la faire éclater au grand jour.

   J’ai aussi puisé de la force dans les amies et ma famille, qui ont toujours étés là pour moi quoiqu’il advienne, qui ont su la plupart du temps trouvé les mots qu’il fallait pour m’aider à surmonter cette mauvaise passe, et ce malgré les quelques accrochages qu’on a pu avoir.

   Et puis un jour, le déclic s’est fait grâce à un mail que j’ai reçu d’un blog que je suivais, informant que l’auteur avait décidé de le fermer car il ne trouvait plus la motivation de continuer. Est advenu une question cruciale : voulais-je finir comme cela ? Fermer mon blog alors qu’il avait encore de beaux jours à vivre ? Certainement pas.

   D’un seul coup, l’évidence m’est venue : je devais reprendre, continuer là où je m’étais arrêtée. Et j’ai donc publié ma Wishlist de février, puis mon article sur les thés, et ainsi de suite.

  • Et aujourd’hui ?

   Aujourd’hui, je vais beaucoup mieux. J’ai réussi à reprendre le dessus et je suis plus motivée que jamais à mener à bien tous mes projets, pros ou persos.

  • Et ces projets, quels sont-ils ?

   Pour commencer, reprendre mon rythme sur les réseaux sociaux. Étant donné que je n’ai pas trop accès à Internet à l’internat, je vais essayer de faire de mon mieux mais ne vous attendez pas à des miracles.

   J’ai aussi pris la décision d’ENFIN écrire un e-book, dont je vous dévoilerai le thème dans les prochaines semaines. Je peux juste dire que je suis assez excitée par ce projet car il va me permettre d’exploiter quelques-unes de mes compétences et en développer d’autres. Promis, cette fois-ci, je vous tiens au courant 😉

   Concernant les articles, pour le moment, je vais rester sur mon rythme qui est d’un par semaine. Attention, ce n’est pas impossible qu’un jour je revienne à deux articles par semaine, mais je pense qu’il faudra attendre un peu. En attendant, je suis disposée à publier deux articles quelques fois. Tout dépendra de mes envies 😉

   Et pour les cours… Bah, maintenant les dés sont jetés pour APB, je ne peux qu’attendre début juin et les résultats des phases d’admission. D’ici là, je compte bien tout faire pour décrocher une note honorable au bac !

Allez, à plus !

Aude

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s