Fainéantise, quand tu nous tiens !

  Salut à vous !

procrastination_full_155952698

    Soyons honnêtes les uns envers les autres : si on vous donne le choix entre sortir faire un bowling ou vous atteler à votre DM de Maths, il y a plus de chances que vous choisissiez la sortie au bowling, parce que «j’ai encore du temps pour faire les Maths !». Sauf que voilà, la veille de rendre ledit DM, vous vous rendez compte avec effroi que vous ne l’avez pas fait et vous passez votre soirée à tenter de réparer les dégâts, en maudissant cette manie que vous avez de dire oui à chaque fois qu’on vous propose de sortir. Madames, messieurs, bienvenue dans le monde de la procrastination !

Si ce n’était pas très clair, la procrastination, c’est l’art de repousser nos tâches du jour au lendemain, parce que nous préférons faire autre chose de nos journées. Mais c’est insensé pourrez-vous pensez : pourquoi repousser quelque chose pour le faire plus tard alors qu’on pourrait le faire maintenant et en être débarrassé ? L’explication est simple : l’être humain est, en quelque sorte, programmé pour repousser les choses qui le mettent mal à l’aise pour favoriser celles qui le mettent dans un état de bien-être, tout ça parce qu’il n’aime pas ce qui le met mal à l’aise, de mauvaise humeur, et je crois que personne n’avouera aimer avoir mal, sous contexte d’être pris pour un gros masochiste.

C’est pour cette raison que nous procrastinons tous au quotidien, et le pire, c’est qu’il peut s’agir d’actions anodines : par exemple, votre programme préféré passe à la télé et vous voulez absolument le regarder. Problème, vous habitez seul et c’est l’heure de faire à manger. Autant l’avouer, à ce moment-là, vous aurez sans doute la flemme donc vous préférerez sans doute repousser l’heure de vous faire à manger pour regarder votre émission. Ou alors vous commanderez une pizza 😉

Mais rassurez-vous, la procrastination peut se combattre par des moyens très simples à mettre en place. En voici quelques-uns :

  • Découper son travail

Vous avez une dissertation de philo à rendre dans deux semaines ? Un rapport à rendre ce week-end ? Une tenue à choisir pour un mariage ? Et vous n’avez pas envie de le faire ? Mauvaise nouvelle : il va falloir le faire ! Par contre, il y en a une bonne ; vous n’êtes pas obligé de faire tout votre travail d’un seul coup, vous pouvez aussi fractionner votre travail pour en faire un peu tous les jours, et faire en sorte que cela vous semble moins indigeste.

Pour reprendre l’exemple du DM de Maths, admettons que vous avez six exercices à faire pour le jeudi suivant (on est mardi). Vous pouvez déjà commencer par lire l’énoncé des exercices puis prendre une feuille et noter ce que vous savez, les connaissances à mobiliser, les moyens d’y arriver… Bref, tout ce qui pourra vous rendre la vie plus facile lorsque vous vous y mettrez enfin. Si possible, essayez de commencer le premier exercice, si vous pouvez le résoudre facilement. Par la suite, essayez de faire au minimum un exercice par jour.

Un autre conseil que je pourrais vous donner est aussi de commencer par les choses les plus simples jusqu’à en venir aux choses les plus compliquées, en suivant notamment la méthode ci-dessous. Vous verrez, vous gagnerez sans doute du temps et de l’énergie 🙂

  • Se récompenser

Cela peut paraître évident si on connaît un peu le sujet mais ce conseil peut être très souvent oublié. En effet, pourquoi faire quelque chose qui nous fait plaisir avant ce qui ne nous plaît pas alors que l’on pourrait inverser les deux choses et y prendre plus de plaisir ? Je suis sûre que certaines personnes ne comprennent pas ce que je veux dire, pourtant, dès qu’on a pigé le truc, cela devient hyper simple : le but de l’exercice est de prendre quelque chose qui vous fait du bien. Cela peut être d’écouter dix fois votre musique préférée, marcher un peu, manger du chocolat… Tout ce que vous voulez. Bref, vous prenez ce qui vous fait le plus plaisir… Et vous ne le faites plus. Du moins, jusqu’à ce que vous ayez fini ce qui vous ennuie le plus.

L’intérêt ici est que vous aurez tellement envie de profiter de votre récompense que cela vous motivera à faire ce que vous avez à faire, que vous le ferez et qu’à la fin, vous pourrez être en mesure de vous féliciter, de vous dire que vous avez bien bossé, et qu’au final, l’exercice n’était pas si dur que ça, que si faire ses devoirs ressemblait toujours à ça, vous les feriez plus souvent.

Parce que retenez bien que le but n’est pas de vous ennuyer avec des trucs que vous estimez inutiles. Le but est de vous rendre plus productif, que vous soyez débarrassé de ces corvées au lieu de tout devoir faire à la dernière minute, car imaginez ce que cela serait si vous procrastiniez tout le temps, à chaque fois : vous vous retrouverez avec tellement de boulot que vous ne vous en sortirez plus. Croyez-moi, la procrastination, à haute dose, c’est mortel.

J’en profite pour remercier mon groupe de TPE de l’année dernière ainsi que celui qui travaillait à côté de nous (ils se reconnaîtront) d’avoir supporté mes bêtises incessantes, mes visites sur Youtube pour regarder des vidéos, ce qui a fait que j’ai beaucoup procrastiné pendant 6 mois, et que je l’ai bien ressenti au moment de le rendre. Si vous êtes en Première, s’il vous plaît, ne tombez pas dans le piège de divaguer si vous travaillez sur des ordis, vous pourriez le regretter !

On se retrouve à un prochain article

Aude

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s